Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 17:58

Saint-Colomban

Patron de la ville de Locminé

 

 

Saint Colomban eglLocmine 

 

 

 CANTIQUE I

 

 

 

1. Peuple de Locminé, du ciel favorisé, 

chantons tous à la gloire du grand Saint Colomban,

avec un noble accent, célébrons sa mémoire.

 

  

2. L’Irlande l’a produit, la France en a le fruit,

Locminé, l’avantage de posséder ses os.

Quel précieux dépôt, quel heureux héritage !

 

3. Dès ses plus tendres ans, il quitta ses parents

et les biens de la terre, dès lors son fervent cœur,

va goûter le bonheur, au sein du monastère.

 

4. L’étude, l’oraison, la mortification,

font ses douces délices,tant il craint toute erreur,

de l’ennemi trompeur, et ses moindres malices.

 

5. Dans ce charmant séjour, tout embrasé d’amour, 

et de célestes flammes, il brûle de braver

le plus affreux danger, pour le salut des âmes.

 

6. Cédant à son amour, il quitte ce séjour,

il sort de l’Angleterre, plein de célestes dons,

il veut faire aux démons, une éternelle guerre.

 

7. Des héros courageux brûlant des mêmes feux,

embrassent sa carrière pour satisfaire aux vœux

de ces cœurs généreux, il faut toute la terre.

 

8. Ils franchissent les mers, pour remplir l’univers,

de fruits de pénitence, les théâtres fameux

de leurs faits glorieux furent en notre France.

 

9. Les vertus et le nom de notre Saint Patron

se répandent en France, la Parole de Dieu,

qu’il prêche dans tout lieu, porte à la pénitence.

 

10. Il fuit au fond des bois, les beaux palais des rois,

avec tous ses confrères, il veut être inconnu,

et cacher sa vertu, au sein des monastères.

 

11. Dans ce sombre réduit, la faim les conduisit,

à manger des écorces, mais un pieux abbé

fut du ciel inspiré pour réparer leurs forces.

 

12. Les miracles nombreux d’un saint si religieux,

lui conduisent sans cesse de nouveaux languissants

et de nouveaux enfants dans ces lieux de détresse.

 

13. Leur nombre s’augmentant, força Saint Colomban,

suivant son ministère, de bâtir à Luxeuil

pour tant de religieux, un nouveau monastère.

 

14. Quand le roi Thierry connut par le récit

la vie du solitaire, il vint le visiter

et se recommander à ses saintes prières.

 

15. Notre Saint connaissant tout le dérèglement

de sa vie adultère,  l’en reprit fortement,

et sans déguisement avec un ton sévère.

 

16. Thierry lui promit de suivre ses avis,

mais Brunehaut, sa mère, avide de régner,

avait fait échouer, ce retour peu sincère.

 

17. Elle inspire à son fils, la haine et le mépris,

pour le bon solitaire, il envoie à l’instant,

deux de ses lieutenants, le prendre au monastère.

 

18. Ils partent sur le champ et sans ménagement,

le conduisent  à Nantes, il y fut embarqué,

pour être renvoyé dans son pays d’Irlande.

 

19. Mais la mer s’opposant à son éloignement,

le renvoie vers la terre ; alors notre grand saint

se retire soudain auprès du roi Clotaire.

 

20. Ce prince le reçut avec un cœur ému,

de joie et d’espérance, le Saint lui prédisant

qu’il serait dans trois ans, seul maître de la France.

 

21. En passant à Paris, on lui donnait avis

d’un homme misérable possédé du démon,

et par son oraison,il guérit ce coupable.

 

22. Quelques bons religieux, lui vinrent dans ces lieux,

ils furent dans la Suisse annoncer Jésus Christ,

et de son ennemi confondre la malice.

 

23. Le peuple de ces lieux offrit à ses faux dieux,

une cuve de bière :il contentait ainsi

son cœur et son esprit par de veines chimères.

 

24. Colomban l’ayant su, vint et souffla dessus,

comme un coup de tonnerre ; la cuve se brisa,

la frayeur les jeta subitement par terre.

 

25. Il saisit le moment du grand étonnement,

de ce peuple indocile, pour dessiller les yeux

de ces superstitieux, en prêchant l’Evangile.

 

 

26. Un grand nombre d’entre eux, reconnut le vrai Dieu,

et reçut le baptême, en demandant pardon,

et pleins de contrition de leur folie extrême.

 

27. Ensuite Colomban, se rendit à Milan,

son savoir angélique gagna des Ariens

et des Nestoriens, à la foi catholique.

 

28. Colomban aussitôt, fit faire à Bobio,

un nouveau monastère, où ce saint religieux,

ce flambeau lumineux, termina sa carrière.

 

29. C’est LOCMINE, le lieu où cet ange de Dieu,

fit de nombreux miracles, et le pieux concours

des peuples d’alentour, y donne un beau spectacle.

 

30.Les infirmes d’esprit y viennent avec fruit

demander ses prières auprès du Tout-Puissant,

et plusieurs à l’instant sont tirés de misère.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by secteur locminé
commenter cet article

commentaires